• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
GaribottiLe déséquipement de l’arête du compresseur a provoqué de nombreuses réactions à travers le monde. Des pétitions ont circulé, stigmatisant cette action. Depuis le début, les Piolets d’Or ont soutenu l’action de Jason Kruk et Hayden Kennedy, qui redonne à l’arête toute sa place dans un alpinisme sportif, éthique et propre.
Rolando Garibotti, spécialiste de la Patagonie, auteurs de grandes ascensions dans le massif, est de ceux qui prônent un alpinisme léger et respectueux sur ces montagnes. Il a réuni autour de lui quelques-uns des activistes les plus significatifs, d’accord eux aussi avec l’action de « réhabilitaion » de l’arête.


Cerro Torre – « Une montagne impossible »

Après avoir réussi la première du Fitz Roy en 1952, Lionel Terray décrivit le Cerro Torre comme une « montagne impossible ». Une impression qui collait à l’allure de cette tour de granite, haute de presque 1500 mètres et encapuchonnée de givre. En 1968, une équipe anglo-argentine composée de Martin Boysen, Mick Burke, Peter Crew, Jose Luis Fonrouge et Dougal Haston tenta l’arête sud-est du Cerro Torre, escaladant 450 mètres au-dessus du col de la Patience, sans placer un seul spit. En 1970, les Italiens Ezio Alimonta, Carlo Claus et Cesare Maestri sont parvenus à environ 60 mètres du sommet, redescendant alors qu’ils n’étaient pas arrivés à la fin des difficultés, et ayant placé plus de 300 spits à l’aide d’un compresseur. Grâce au compresseur, la montagne n’était plus impossible. En 1979, les Américains Steve Brewer et Jim Bridwell complétèrent la voie inachevée, désormais connue sous le nom d’arête du Compresseur. En janvier 2012 l’Américain Hayden Kennedy et le Canadien Jason Kruk ont escaladé l’arête sans utiliser un seul des bolts de Maestri. A la descente, ils arrachèrent 120 d’entre eux.`

Nous, grimpeurs qui avons employé notre énergie à grimper depuis des années dans les massifs du Fitz Roy et du Cerro Torre, participant ainsi à en écrire l’histoire alpine, apportons notre soutien au nettoyage des bolts de l’arête :
Jorge Ackermann, Tomy Aguilo, Conrad Anker, Bjorn-Eivind Artun, Trym Atle Saeland, Scott Backes, Scott Bennett, Bjarte Bø, Carlos Botazzi, Martin Boysen, John Bragg, Ben Bransby, Chris Brazeau, Phil Burke, Tommy Caldwell, Ramiro Calvo, Ben Campbell- Kelly, Rab Carrington, Dave Carman, Robert Caspersen, Andy Cave, Yvon Chouinard, Carlos Comesaña, Kelly Cordes, Inaki Coussirat, Pete Crew, Sebastian De la Cruz, Alejandro Di Paola, Leo Dickinson, Ben Ditto, Jim Donini, Martin Donovan, Dana Drummond, Magnus Eriksson, Gabriel Fava, Nico Favresse, Silvia Fitzpatrick, Ralf Gantzhorn, Rolando Garibotti, Stefan Gatt, Chris Geisler, Jon Gleason, Gustavo Glickman, Milena Gomez, Colin Haley, Brian Hall, Kennan Harvey, Jorge Insua, Peter Janschek, Hans Johnstone, Neil Kauffman, Joel Kauffman, Hayden Kennedy, Michael Kennedy, Andy Kirkpatrick, Jason Kruk, Ole Lied, Whit Magro, Klemen Mali, Carlitos Molina, Marius Morstad, Avo Naccachian, Fermin Olaechea, Marius Olsen, Ian Parnell, Luciano Pera, Korra Pesce, Doerte Pietron, Michal Pitelka, Kate Rutherford, Mikey Schaefer, Stephan Siegrist, Pedro Skvarca, Zack Smith, Bruno Sourzac, Rick Sylvester, Jim Toman, Doug Tompkins, Jvan Tresch, Roberto Treu, Sean Villanueva, Adam Wainwright, Eamon Walsh, Jon Walsh, Josh Wharton, Andres Zegers.

Nous soutenons également cette action :
Vince Anderson, Chris Bonington, Mick Fowler, Steve House, Heinz Mariacher, Reinhold Messner, Paul Pritchard, Sonnie Trotter, Mark Twight.

Notes :

Les grimpeurs signataires de la première liste ont réussi des ascensions historiques dans le massif. Ces ascensions montrent leur attachement au massif, et leur implication dans son histoire. Elles sont listées ci-dessous, de 1963 à 2012 :

Premières tentatives au Supercanaleta (1963 and 64), première du Supercanaleta (deuxième du Fitz Roy), première de Californian route (troisième du Fitz Roy), première tentative de l’arête SE Cerro Torre, deuxième ascension du Cerro Torre, et une tentative impressionnante, jusque près du sommet, sur les face E et N du Cerro Torre;

Les premières de : Aguja Guillaumet, Torre Egger, Cerro Piergiorgio, Volcan Lautaro, Aguja Mermoz, Aguja Rafael Juarez, Pollone East, Aguja Cuatro Dedos, Aguja Tito Carrasco, Aguja Volonqui, Marconi Central, et la seconde de Poincenot;

Huit voies nouvelles au Fitz Roy, deux sur la Torre Egger, deux au Standhardt, sept à l’aiguille Poincenot, trois sur Desmochada, six à l’aiguille Saint Exupery, trois sur Mermoz, huit sur Guillaumet;

Les premières ascensions argentines de : Fitz Roy, Cerro Torre, Torre Egger, Aguja Standhardt, Punta Herron, Aguja Poincenot et de la voie des Ragni au Cerro Torre;  

La première en libre de Linea de Eleganza et de la combinaison Ferrari-Corazon, à la face est du Fitz Roy;


La première ascension complète El Tiempo Perdido plus voie des Ragni au Cerro Torre, la première de Corkscrew au Cerro Torre, la première traversée des Torres, et la première de El Arca de los Vientos au Cerro Torre;


La première hivernale de Fitz Roy, Torre Egger, Poincenot, Guillaumet, Vol de Nuit sur Mermoz et la voie des Ragni au Cerro Torre.


Les premières de Wave Effect, de la traversée des Polone, North Pillar Sit Start, ainsi que les quatre premières ascensions de Care Bear Traverse;


La deuxième féminine du Fitz Roy, la première en cordée féminine du Fitz Roy, et la première féminine de la voie des Ragni au Cerro Torre;


La première, en solo de la face est du cerro Adela, la deuxième solo du Supercanaleta au Fitz Roy, la première solo du Standhardt, les deuxième et troisième solos de Saint Exupery, les deuxième et troisième solos de Mermoz, les premières solos de Rafael Juarez and Guillaumet.


Liens : les positions de :


Yvon Chouinard’s thoughts here.
http://www.thecleanestline.com/2012/02/a-word-.html

Carlos Comesaña’s thoughts here.
http://desnivel.com/alpinismo/carlos-comesana-se-muestra-a-favor-de-la-retirada-de-losclavos-de-maestri-de-la-via-del-compresor

Kelly Cordes’, Senior Editor of the AAJ, thoughts here.
http://www.thecleanestline.com/2012/02/cerro-torre-deviations-from-reason.html

Sebastian De la Cruz’s thoughts here.
http://www.lacachania.com.ar/noticia.php?id_nota=201&id_seccion=3

Rolando Garibotti’s thoughts here.
http://www.pataclimb.com/knowledge/articles/CTbolts.html

Colin Haley’s thoughts here.
http://colinhaley.blogspot.com/2012/02/removal-of-cesare-maestris-bolt-ladders.html

Hayden Kennedy and Jason Kruk’s thoughts here.
http://www.alpinist.com/doc/web12w/newswire-kruk-kennedy-statement#comments

Doug Tompkins’ thoughts here.
http://lacachania.com.ar/noticia.php?id_nota=219&id_seccion=3

Quelques déclarations :

Jorge Ackermann, «  Qui a le droit d’enlever les bolts ? Ceux qui ont escaladé la voie sans s’en servir. Jason et Hayden l’on fait et je respecte leur décision. Ils ont escaladé le headwall d’une façon superbe et je les félicite car c’est une réussite énorme pour l’alpinisme. Un peu de discrétion aurait peut-être évité la polémique. Mais au final, c’est du Cerro Torre dont nous parlons, et il semble que cette montagne n’incite pas à la discrétion. »


Martin Boysen, « Pas trop tôt! »


Pete Crew, «  Il serait temps que le non-sens de l’ascension de Maestri soit reconnue par tous. »


Ben Campbell-Kelly, « Que souhaiter de mieux pour une montagne emblématique de n’avoir que des voies exigeantes qui mènent à son sommet ? Pas de gadget ni de via ferrata ! C’est excitant de voir comment la nouvelle génération pose sa marque. »

Leo Dickinson, « La voie du Compresseur n’aurait jamais dû exister. La nature a fait la création magnifique d’une montagne de classe mondiale. La voie du Compresseur a été une cicatrice sur l’histoire de l’alpinisme depuis trop longtemps. »


Reinhold Messner, «  Maestri était libre de poser ces bolts en 1970, Jason et Hayden étaient libres de les enlever. Cesare a montré que le Torre était possible avec le compresseur, Jason et Hayden ont montré qu’il était possible sans. Ils ont tout mon respect, pour avoir libéré l’arête du compresseur des griffes de l’alpinisme de conquête, un style qui devrait être oublié ».


Pedro Skvarca,  « Je pense que ces bolts n’auraient jamais dû être placés. Je n’ai jamais approuvé l’action de Maestri, c’était une faute grave  et un manquement à l’éthique ».

Mark Twight , « Avec la culture de l’alpinisme dans laquelle j’ai été formé, et les mentors qui me l’ont prodiguée, je n’aurais jamais pensé que quelqu’un aurait pu être « contre » le déséquipement de l’arête. »
 
Piolet d'or édition 2012

Suivez nous également sur :

Facebook Twitter

Organisateurs

Chamonix Mont-Blanc Commune de Courmayeur
VerticalGroupe de Haute Montagne

Montagnes Magazine

Partenaires Publics

Vallée d'Aoste Région Rhône-Alpes